Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA SECU

Recherche

18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 11:31

 

INTERVENTION AU CONSEIL DE SURVEILLANCE ET AU CTE DES SYNDICATS DU CH D'HYERES ET DE LA COMMISSION DES SOINS INFIRMIERS ET DES MEDICO-TECHNIQUES

(Septembre 2010)

Portes-parole des agents du CH d' HYERES

 

 

 

 

OBJET / HOPITAL EN SOUFFRANCE

 

 

Nous tenons à vous interpeller sur le climat plus que dégradé de notre établissement car l'asphyxie budgétaire organisée par le gouvernement ne peut pas tout excuser.

 

Depuis le mois de Mai 2010 les cadres de l'établissement ne cessent d'alerter la Direction sur la réduction des personnels soignants et sur les non- remplacements des postes mis en vacance :

  • A ce jour 11 départs et congés de longue durée d' IDE n'ont pas été remplacés,

  • Les absences sont compensées de façon sporadique par des déplacements de repos, des weekends travaillés en plus, des heures supplémentaires, des suppressions de formation,

  • En Pédiatrie ,4 postes de Puéricultrice sont vacants, imposant aux agents de trop nombreuses modifications de planning alors que :

    • Une Puéricultrice diplômée est maintenue dans les services en tant qu' IDE.

      Nous rappelons que le recrutement d'une Puéricultrice est très difficile alors qu'il est plus aisé de recruter une IDE. surtout si on ne leur propose qu'un CDD,

  • Aux Consultations Externes 1 Sage-Femme Puéricultrice y est affectée depuis plusieurs années, de façon arbitraire, suite à une incompatibilité d'humeur avec son ancien chef de service. Elle occupe un poste qui ne correspond pas à ses compétences et qui, par là même, engendre un surcoût financier. Elle ne remplit aucun des critères de polyvalence requis pour un poste IDE aux Cs Ext.

    Pourquoi ne pourrait-elle pas exercer son métier en Pédiatrie ou en Maternité ?

     

D'autre part,nous dénonçons l'exemple de la Réanimation Polyvalente :

  • Le maintien d'un poste d' IDE « Coordinatrice des Soins » apparaît aujourd'hui comme un luxe inconsidéré alors que les autres services sont en souffrance et qu'en Réa. même,depuis le passage des plannings à 12H., il y a toujours des postes non pourvus,voir gelés. Cet état de fait impose aux agents en 12H. un recours systématique aux heures supplémentaires et nous souhaiterions en connaître le coût réel en comparaison du coût d'un poste créé.

  • Certains agents de nuit sont arrivés à un tel seuil de saturation qu'ils envisagent des temps partiels à 80%, lors même que ces 80% ont été refusés dans tous les autres services sous couvert de mesures d'économie.

  • Un autre effet pervers de l'instauration des 12 H., dans cette unité REA/USCRE, est l'absence de solidarité envers les autres services mêmes lorsque des lits y sont vacants.

 

 

Nous déplorons le système actuel de communication qui privilégie la rumeur à la transparencetandis-que courent les allusions sur la suppression des RTT ,la suppression des temps de relève dans les services de Soins, la modification du temps de travail, l'instauration de coupure chez certains administratifs.

 

Les feuilles d'évènements indésirables rédigées démontrent le malaise croissant et profond des agents qui se sentent déconsidérés par notre Direction actuelle. La plupart des agents sollicités s'estiment en permanence exposés et dévalorisés tandis que d'autres sont incontestablement protégés. Il en ressort un réel manque d'équité chez toutes les catégories professionnelles.

 

  • En ce qui concerne la nomination des Cadres Sup. nous ne pouvons que dénoncer la méthode utilisée et le non respect des règles statutaires de transparence et d'équité. En effet ces  « futurs » Cadres Sup. sont déjà identifiés dans les organigrammes depuis le début de l'année 2010 alors que le concours sur titre vient seulement de paraître.

........................................

La Direction s'est engagée à annuler ce concours s'il s'avérait que les postulants soient plus titrés que les prétendus au titre.

Serait ce encore des paroles en l'air pour calmer le jeu ou aurions nous une réelle volonté d'assainir la situation en respectant le statut?

.................................

En conclusion, nous affirmons que cette liste de constats n'est pas exhaustive et que chaque jour l'insuffisance des moyens accordés à l'hôpital et l'attitude équivoque de la Direction créent des difficultés de fonctionnement et des conditions de travail mettant grandement en cause la qualité et la continuité de nos missions de service public, l'humanité de nos services de soin, la santé des agents autant psychologique que physique.

Nous demandons aussi plus de transparence sur le devenir de notre établissement que l'on démantèle sous nos yeux sans aucune concertation avec les partenaires sociaux, ni les usagers.

................................

Depuis,nous constatons que certains faits soulevés font l'objet de réflexions et d'ébauches de solutions mais pendant ce temps des décisions sont prises aux détriments des agents .

Cette maltraitance institutionnelle ne fait qu'aggraver la situation:

 

  • Remise en cause du temps de travail

  • Suppressions de poste déguisées

  • Culpabilisation des agents sur leur droit de grève

  • Harcèlement entre collègues,

  • Accusation de manipulation par les syndicats,etc...

 

Ces états de fait ne doivent pas vous faire perdre de vue que, pendant que l'on réunit sciemment toutes les conditions pour conduire les agents au conflit,en sous mains, certains ont carte blanche pour organiser la casse de notre établissement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Un salarié pas content 19/10/2010 16:31



"Certains agents de nuit sont arrivés à un tel seuil de saturation qu'ils envisagent des temps partiels à 80%, lors même que ces
80% ont été refusés dans tous les autres services sous couvert de mesures d'économie."


Vive la désinformation !! Tel seuil de saturation mais laissez moi rire ..


 


"Un autre effet pervers de l'instauration des 12 H., dans cette unité REA/USCRE, est l'absence de solidarité envers les autres
services mêmes lorsque des lits y sont vacants."


 


L'absence de soidarité, parce que les autres services sont solidaires avec notre service quand leur poste a eux sont vacants ?
Et parce qu'il existait une solidarité avant ces 12h ??


 


Quand la CGT fait de la désinformation pour retourner les salarié d'un même hopital entre eux .. Le but n'est t'il pas de nous
défendre contre une politique qui nous laisse de moins enmoins de privilège ?? A c'est sur, on est bien au chaud derrière son bureau, mais auqnd on approche plus les patients, il est plus facile
de critiquer les conditions de travails de ses collegues, encore que le mot collègue de travail serait de trop pour des syndiqués CGT ...



rea usc 19/10/2010 13:54



Merci à vous pour vos commentaires mal renseignés sur la réa. Nous apprèçions beaucoup,surtout qu'il nous semble que lors de la manif du 12 octobre,il, n'y avait que le personnel incriminé pour
porter vous couleurs de la cgt... Que de regrets...



XY 19/10/2010 12:44



pourquoi les IDE travaillant dans un syndicat ne travaillent pas dans un service de soin ?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????



cgt 19/10/2010 18:04



Dans la fonction publique hospitalière, il existe des droits syndicaux qui permettent aux militants de faire fonctionner le syndicat, d'aider les agents à faire valoir leurs droits, de
représenter les agents dans les instances représentatives du personnel, de défendre devant la direction, les tribunaux, etc Et surtout de militer pour faire avancer les droits des salariés et
comme la CGT est un confédération interprofessionnel, les militants hospitaliers s'investissent aussi dans les Unions Locales pour défendre les salariés dans les petites entreprises. Un syndicat
a une vie démocratique qui demande du temps, de la formation, etc...


Pour l'hôpital de Hyères, c'est en raison des graves problèmes problèmes de santé d'une des militantes que provisoirement, le secrétaire est en décharge complète d'activité. Mais ne vous
inquiétez pas XY dès qu'il pourra, il reprendre ses nuits comme il le fait depuis quinze ans, ça lui permettra aussi de retrouver son salaire complet. Maintenant la porte du syndicat est ouverte
à toutes les bonnes volontés qui acceptent la démocratie.


Le stalinien



Articles Récents