Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA SECU

Recherche

15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 10:35

12H15, non merci !

Les agents de nuit en réanimation nous ont interpellé sur notre positionnement quand aux 12h15 et sur nos actions. Des agents de jour sont venus nous rencontrer pour défendre leurs positions en faveur des 12h15. Le CTE a émis un avis négatif et le directeur a décidé de passer outre cet avis.Il est à noter que ce CTE était le dernier à pouvoir donner un avis au Conseil d'Administration supprimé par la Loi Bachelot et remplacé par un conseil de surveillance où le personnel a perdu les 2/3 de ses représentants.

Au delà de l'aspect du travail quotidien sur une journée continue de 12 H 15, l'organisation du travail mise en place met en cause les garanties minimales protectrices sur la durée du travail. Au moment de la mise en place des 35h00, les personnels et les syndicats ont bataillé durement pour que des garanties soient obtenues. Ces garanties sont des droits pour que la santé des agents ne soit pas sacrifiée sur l’autel du travail et que nos conditions de travail s’améliorent. Nous n’avions pas signés les accords sur les 35h00 car les moyens donnés n’étaient pas à la hauteur des besoins des personnels et des hôpitaux.

Utiliser les agents pour mettre en cause nos garanties, notre statut témoigne d'une grande perfidie et de manipulations dont l'ensemble du personnel ne sortira pas vainqueur.

Notre organisation syndicale refuse de valider les semaines de 61h15, l'abandon du repos minimal, les CA transformés en repos compensateur, la fin de la référence au cycle de travail. Le cycle de travail est une protection pour éviter l’annualisation sauvage du temps de travail. S’il existe un décompte annuel pour déterminer le nombre de jours de travail (maximum d'heures de travail à effectuer dans l'année), le cycle permet d’éviter l’irrégularité sur l’année et surtout définit les périodes de références. Plus un cycle est court, plus il permet la valorisation du travail supplémentaire et évite les dérives... Avec la compensation illégale des jours maladie organisée par la direction, les agents devront rendre 5 h 15 par jour d'absence ! En même temps qu'ils devront revenir sur leurs CA devenus des repos compensateurs pour remplacer leurs collègues. Aujourd'hui à l'hôpital, la durée du jour ouvré varie de 6h40 à 12h30, tout le monde n'est plus logé à la même enseigne.

Depuis la mise en place des 35h00 à l’hôpital, la CGT revendique une organisation de plannings qui prend en compte les besoins des agents (un week-end sur deux, un mercredi sur deux, possibilité d’horaires variables dans les services, autonomie des services pour la gestion des remplacements,…). Des plannings qui permettent d'inclure les temps de formation, de concertation des équipes, les relèves pleines et entières sur le temps de travail. Des plannings exigeants en terme d'effectifs et de moyens, c'est à dire tout le contraire de ce qui est mis en place par les semaines de 61h15 et les nuits de 12h15.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents