Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA SECU

Recherche

29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 10:05

         En octobre 2011, auront lieu les premières élections professionnelles depuis la mise en œuvre de la Loi « Patient Santé Territoire » pour réformer l’hôpital et le rendre plus performant selon le discours officiel.

         En reprenant depuis l’automne 2008, les évènements qui ont marqué notre hôpital et plus généralement les hôpitaux en France, nous vous invitons à votre propre lecture pour qu’en octobre, vous puissiez vous exprimer en toute connaissance de cause.

 

        À partir de 2006, la mise place de la tarification à l’activité réduira le financement de l’hôpital, d’autant plus que le ministère applique des coefficients de réduction sur notre activité et la valeur des actes côtés. Dès cette année là, premier plan de retour à l’équilibre d’autres suivront approuvés par les tutelles. Seul notre syndicat s’y opposera aussi bien au Comité Technique d’Etablissement qu’au Conseil d’Administration, suite à l’analyse des plans proposés qui reposaient tous sur une diminution des personnels et une baisse de qualité du service rendu.

                Au cours de l’été 2008, l’Agence Régionale d’Hospitalisation rejettera le énième nouveau plan de retour à l’équilibre. La réduction des dépenses en personnel est trop faible pour l’agence.

        Le directeur de l’hôpital tombe gravement malade et en septembre, l’agence demande à la Chambre Régionale des Comptes de contrôler l’établissement. Un premier contrôle avait eu lieu quelques temps auparavant mais nous n’aurons jamais les conclusions de ce premier rapport...

        Parallèlement à la venue des magistrats de la cour des comptes en novembre, le directeur par intérim impose la suppression des RTT dans les services logistiques, la cuisine, la radio, la pharmacie et le labo. Il tente d’étendre cette mesure aux ASHQ de l’établissement.

         Le personnel se mobilise, de nombreuses assemblées générales avec des débrayages sont organisées. Une délégation d’agents se déplace à la permanence du député.

        Le Maire reçoit des représentants syndicaux CGT et FO à la veille du Conseil d’Administration. Ces mêmes représentants syndicaux se déplacent, jusqu’à Figanière,  pour rencontrer les parlementaires et les élus de la Région et du département.

         La forte mobilisation des personnels et l’unité syndicale, à l’initiative des agents et de la CGT, imposent une marche arrière à la direction.

         Les ASHQ conservent leur RTT, les suppressions de postes sont gelées.

        La CGT intente un procès devant le Tribunal Administratif de Toulon contre la direction, celle-ci avait mis en place des nouveaux plannings de travail dans les services sans avoir préalablement consulté le Comité Technique d’Etablissement. A la veille de l’audience du référé, la direction suspend sa mesure...

        Dans le même temps, nous apprenons que des menaces sérieuses pèsent sur la Maternité, la Pédiatrie, la Chirurgie, la Cardiologie. Ces services seraient transférés sur Toulon pour que notre Hôpital ne soit plus qu’un Centre de Gérontologie Médicale.

        Dans l’unité syndicale, nous éditons un quatre pages et une carte pétition pour solliciter le soutien de la population à son hôpital. Nous intervenons auprès des conseils municipaux des communes du secteur, rapidement Carqueiranne, Pierrefeu et Hyères voteront des motions de soutien à l’hôpital public. Nous nous rendrons sur les marchés pour faire signer les cartes pétitions, près de 10 000 cartes seront remises au Député de Hyères.

 

 

 


 

 

Prochain tract, la création du Comité de Défense, une manif à Hyères, la victoire au Tribunal...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents