Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA SECU

Recherche

13 juin 2006 2 13 /06 /juin /2006 15:03







Plan de redressement :

- Refusé par l'ARH, qui préfère sans doute nous concocter un plan encore plus ambitieux avec plusieurs dizaines de suppressions d'emploi en suivant le chemin tracé par la direction

- Grincement de dents dans les services qui envisagent difficilement de faire payer les lits accompagnants des enfants hospitalisés, des personnes en fin de vie... encore des naïfs qui veulent garder de l'humanité à l'hôpital


Santé et sécurité au travail.

De l'art d'utiliser les chiffres pour masquer les réalités !
Comme en Espagne, le développement de l'emploi précaire risque d'augmenter fortement les accidents du travail et les maladies professionnelles mais nos gouvernants se protègent en masquant la réalité.

Voici quelques éléments pour souligner ce scandale en citant une seule référence pour prendre la mesure de la duplicité :

- le bilan écrit, établi et diffusé par les services du Ministère du travail, rappelle fort justement que l'Institut de Veille Sanitaire estime de 4 à 8% le nombre annuel de cas de cancers professionnels relatif aux nouveaux cas de cancers nationaux. Cela signifie qu'avec près de 300 000 nouveaux cas de cancers, 12 000 à 24 000 cas sont d'origine professionnelles.

- En 2003, la branche AT/MP reconnaît et indemnise 1 657 cas ! C'est ce chiffre officiel qu'utilise le ministère du travail !

- On se demande, où sont passés les 22 000 cas de cancers professionnels restant que les discours « auto satisfaits » sur les chiffres ignorent superbement ? Ca ! c'est de l'idéologie !

Dernières minutes :

Après le contrat premiere embauche renvoyé aux oubliettes, le gouvernement concocte le contrat dernier embauche dit , senior, avec objectif de repousser l'age de la retraite à 65, 67-68 ans voir à la veille du décès.

La cacophonie du lundi de Pentecôte, tous les ministères dont celui de la santé ont fait relâche. Ce jour fait toujours parti des fériés, le personnel qui a travaillé ce lundi 5 juin devrait en bénéficier. La balle est dans le camp de la direction.

Mais où sont passés les chômeurs qui ont retrouvé un travail ?

La Cgt se réjouit quand le chômage baisse mais, cela se traduit-il par des créations d'emplois . La question mérite d'être encore posée :

1. Où sont passés les 212 000 demandeurs d'emploi annoncés au retour à l'emploi : quand l'emploi salarié dans le secteur marchand a progressé de 63 100 postes supplémentaires sur 1 an ?

2. Comment expliquer que les sorties du chômage annoncées en avril, pour reprise d'emploi, baissent de 7% (90.000) et les entrées pour stage de près de 13% (24.600) ?

La Cgt conteste la réalité des chiffres affichés, les tendances du "marché du travail" sont les mêmes.

  - La précarité reste dominante dans les entrées au chômage qui représente 32% pour les fins de contrats CDD et intérim ;

- Les offres d'emplois précaires, déposées en avril, représentent 60% de l'ensemble des offres.

La diminution du chômage peut s'expliquer par le développement des contrats aidés, les radiations administratives, mais sûrement pas par un développement de la croissance nécessaire permettant la création de véritables emplois dans les secteurs publics et marchands.

Seules les hausses de salaire relanceront cette croissance si nécessaire.










Aux dernières nouvelles, la direction remet en cause
les bonifications pour l'avancement en se servant de l'économie réalisée sur le dos des agents pour promettre d'hypothétiques titularisations.
Si on continue, on devra payer nos collègues !

Notre direction intérimaire a plein d'idées, après le
plan de redressement, la médecine à deux vitesses aux
urgences devient d'actualité !

Qu'on en juge, depuis quelques temps, les médecins
libéraux reçoivent les patients qui peuvent payer cash
leurs consultations. En cas d'urgences bondées, cela permet de
gagner du temps. Maintenant, il s'agit d'infirmiers libéraux qui
travailleront selon ce même principe et sur prescriptions des
médecins de l'hôpital. A quand la biologie, la radio ou...
le « drive in » urgences!




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents