Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA SECU

Recherche

20 mars 2006 1 20 /03 /mars /2006 00:00
C.P.E.,C.N.E, PRECARITE !
    A QUI LE TOUR ?
Le CPE est une menace pour l’avenir des jeunes, mais il est aussi une menace permanente pour l’emploi de tous les salariés. Il porte atteinte aux droits de tous les travailleurs, de tous les citoyens.
 En ouvrant la possibilité de ne plus motiver un licenciement, le CPE et le CNE permettent un retour en arrière sans précédent en légalisant le fait du prince !
Se battre contre le CPE et le CNE, ce n’est pas seulement être solidaire de la jeunesse et protéger l’avenir de nos enfants, c’est aussi se battre pour l’emploi stable, le sien et ceux à venir.

Dans notre hôpital près d’un agent sur sept est contractuel, sans garantie statutaire, cette précarité touche 20% des agents des hôpitaux et atteint 50% des effectifs dans les petits établissements.

Ce dont nous avons besoin, en tant que professionnels, c’est de pouvoir nous projeter dans l’avenir, s’investir dans notre travail et d’en voir les résultats. Lorsque nous accompagnons des patients, des résidents, nous avons besoin d’une stabilité dans notre vie professionnelle. Cette stabilité est un gage de qualité pour le service rendu à la population.

Comme dans tous les hôpitaux publics déficitaires, un plan de redressement se profile à l’horizon or que nous manquons d’emplois dans nos services. D’ici 2015, de nombreux agents titulaires prendront leur retraite.
Quel sera le devenir des emplois, des statuts si la précarité devient la règle ?

POUR DIRE STOP A LA PRECARITE

Exigeons et imposons ensemble :
• un financement des hôpitaux à la hauteur de leurs besoins
• un plan Urgence Emplois Formation
• le retrait du CPE et du CNE
Après les succès des mobilisations et manifestations des 7, 18 et 23 mars, les lycéens, les étudiants, les salariés du Privé comme du Public doivent faire monter la pression pour gagner.

Faisons du 28 mars, une grande journée de grèves et de manifestations

Tous à TOULON à 10h00, place de la Liberté

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents